Cette première base de 500 mots fondamentaux est destinée plus spécifiquement aux élèves de 7 à 8 ans (fin CE1 pour la France, fin 2ème année primaire pour la Belgique). L’échelle DUBOIS - BUYSE a servi de référentiel pour une programmation rationnelle et scientifique des mots ciblés en 50 modules « textes et phrases » de difficulté orthographique lexicale croissante (de 11,30 à 14,69 pour la moyenne de chacune des 5 séries de 10 séquences selon les normes précitées, ce qui correspond à une acquisition à 67,4% pour les élèves de CE1 chez B. POTHIER).

Les exercices proposés ont été distribués et développés selon deux approches différentes mais complémentaires pour une meilleure consolidation et vérification des acquis.

Dans un premier temps, 50 textes lacunaires (avec 10 mots à replacer dans des exercices à trous) ont été programmés pour une appropriation globale des mots en situation de communication écrite courante dans une perspective d’organisation thématique de la matière (l’utilisation occasionnelle des formes fléchies s’inscrit dans cette optique).

Dans un second temps, les mêmes mots (verbes à l’infinitif, noms au singulier, adjectifs qualificatifs au masculin singulier) ont été systématiquement repris avec parfois modification de sens ou de nature en 50 séries de 10 phrases lacunaires pour un renforcement des apprentissages (imprégnation, entraînement, répétition).

En cas de difficulté, le travail peut se réduire à 8 mots sur 10, l’étude des 2 mots non prioritaires à souligner pouvant être différée, c’est pourquoi ils se trouvent aux dernières places dans la série de phrases.

Les textes et phrases sont présentés selon deux modalités pour familiariser l’enfant avec différentes écritures : d’abord les caractères d’imprimerie comme pour la lecture des livres, ensuite l’écriture courante ou cursive qu’il utilise en rédigeant.

On peut distinguer trois degrés de difficulté selon qu’il peut ou non se référer à la liste des mots proposés. Dans le premier cas, deux gradations dans l’ordre des difficultés, les mots manquants pouvant être plus facilement repérés par le nombre de traits correspondant au mot ciblé ou plus difficilement toutes les lacunes étant de longueur uniforme ; la troisième option ne sera envisagée que pour valoriser les élèves plus doués.

Enfin, pour davantage insister sur la compréhension du texte, l’illustration est simplifiée au maximum. Il en est de même pour les rectifications orthographiques qui ne concernent que la partie « maître », le seul mot ciblé, les autres mots des textes ou phrases pouvant poser problème ont été volontairement éliminés.

Ces 2 types d’exercices de complètement, s’ils permettent de mieux centrer l’attention sur des mots programmés correspondant grosso modo aux capacités de l’apprenant sur le plan de la compréhension et de l’orthographe lexicale ne peuvent suffire, ils doivent absolument et impérativement être complétés par des remédiations plus spécifiques et individualisées mettant en œuvre des opérations d’analyse, d’organisation et de synthèse plus précises, plus systématiques, plus élaborées.

C’est pour satisfaire à ces exigences que 1166 circuits remédiatifs (série de mots et phrases qui privilégient l’analogie) ont été programmés pour n’être utilisés qu’en cas de difficulté. Ce référentiel constitue un outil novateur, déterminant et efficace pour assimiler plus facilement les grands principes des régularités orthographiques lexicales. Les enseignants, rééducateurs et parents y trouveront un choix de remédiations qui devraient répondre à tous les problèmes rencontrés.

Textes et phrases lacunaires constituent avec le « guide des remédiations » les trois volets des premières bases de l’apprentissage / entraînement / remédiation / évaluation de l’orthographe lexicale. Mais rappelons-le, ils ne constituent qu’un moyen parmi d’autres même si l’utilisation d’un référentiel s’avère un outil pratique et efficace en matière d’apprentissage de l’orthographe lexicale.

Par la suite, des exercices « jeux – récré » (mots croisés, devinettes, mots cachés, discriminations visuelles, auditives) ont également été programmés dans la partie « maître » de manière à rendre encore plus attrayante l’appropriation des mots de base.

Télécharger la version complète