Le problème orthographique, E. CHARMEUX l'aborde d'une manière pluridisciplinaire qui se fonde à la fois sur la linguistique et la psychologie. La recherche est avant tout l'œuvre d'une pédagogue puisque les objectifs visés sont en relation étroite avec la pratique des activités orthographiques en classe.

Dans son livre "L'orthographe à l'école" (1979), l'auteur après avoir situé l'orthographe dans ses rapports avec l'environnement, la langue et la culture en arrive au principal objet de ses préoccupations : la stratégie d'appropriation à mettre en œuvre "permettant d'unir à la fois pour l'enfant l'efficacité des apprentissages et le développement de son autonomie et de sa responsabilité" (p.117).

E. CHARMEUX définit cinq types de réelles situations d'apprentissage pour que l'acquisition soit à la fois active et voulue : des situations de vie, des situations d'observation par rapport à un objectif donné, des activités de structuration visant à l'acquisition d'une orthographe explicite ou implicite, des activités de déconstruction et de libération, le tout faisant l'objet d'exercices de contrôle ou d'évaluation.

En d'autres termes, l'auteur après avoir exploré toutes les voies possibles compte tenu des données actuelles de la situation pédagogique ne propose pas aux maîtres des recettes mais les invite à réfléchir afin qu'ils puissent construire leur propre itinéraire pour un enseignement plus efficace de l'orthographe mettant en jeu un processus d'appropriation personnelle dans de réelles situations d'apprentissage.

Ch. NIQUE résume bien les qualités de "L'orthographe à l'école" en ces mots : "Ce n'est pas un manuel, c'est un vrai livre de pédagogie, c'est-à-dire qu'il permet de construire une pratique en essayant d'en mesurer tous les effets possibles" (p.8).

Il n'est pas douteux qu'E. CHARMEUX a largement contribué à clarifier les problèmes en matière d'apprentissage de l'orthographe. Elle n'a pas proposé une méthode mais des pistes de réflexion en fonction des objectifs visés et des stratégies d'appropriation que ceux-ci impliquent.